Qu’est que le capital articulaire d’un cheval ?

L’articulation est une mécanique complexe et fragile qui permet la mobilité entre les os. Votre cheval nait avec un capital articulaire qui va diminuer avec le temps et l’usure de l’articulation. Ce capital articulaire ne peut pas se régénérer.

L’articulation est composée de plusieurs éléments :

  • Le liquide synovial qui permet de lubrifier l’intérieur de l’articulation.
  • Le cartilage qui forme la couche protectrice, élastique et résistante à la surface des os. Il joue le rôle d’amortisseur en protégeant les os et en limitant les frottements dus aux mouvements des os. Il est formé de cellules de forme arrondie, les chondrocytes, au sein d’une matrice extracellulaire constituée de protéoglycanes, et de collagène. Cette matrice est riche en acide hyaluronique.
  • L’os sous chondral qui se trouve juste sous le cartilage permet d’absorber les chocs pour éviter qu’ils ne se transmettent à l’ensemble de l’os.
  • Les ligaments qui permettent de soutenir l’articulation et de maintenir les os bien alignés.

Chacun de ces éléments jouent un rôle pour le bon fonctionnement de l’articulation. L’atteinte d’un de ses éléments peut entrainer un dérèglement dans le bon fonctionnement de l’articulation et donc son vieillissement prématuré : c’est l’arthrose. Le cartilage et l’os sous chondral sont les deux zones qui vont subir le plus de destruction.

Chez un cheval sans problème articulaire, la vie du cartilage se compose d’une succession de phases de destruction et de reconstruction consécutives au travail de l’articulation. Un cartilage sain nécessite un équilibre entre ces différentes phases : construction et destruction.

A l’inverse certains facteurs favorisent le déséquilibre et donc la formation de l’arthrose. Les facteurs favorisants la dégradation du cartilage sont : les défauts d’aplombs, les traumatismes, le travail trop intensif, le surpoids, le vieillissement…

L’arthrose s’installe quand les destructions du cartilage deviennent trop importantes pour être compensées. L’articulation n’amortit plus les chocs provoqués par les mouvements, exposant l’os aux frottements. L’arthrose se caractérise par une diminution du cartilage mais aussi par une atteinte de l’os sous chondral appelé remaniement ou remodelage osseux. L’os va être détruit à des endroits (ostéolyse) et va être surproduit à d’autres endroits de l’articulation. Ces atteintes sont irréversibles et donc le capital articulaire va être réduit.

Comment évaluer le capital articulaire de mon cheval ?

Il est difficile d’évaluer exactement l’état des articulations de votre cheval. Votre vétérinaire peut faire des examens comme des radiographiques ou des examens d’imagerie plus complexes comme l’imagerie par résonance magnétiques (IRM) pour évaluer les articulations de votre cheval.

Au quotidien certains éléments peuvent permettre d’évaluer l’état des articulations de votre cheval. Certains signes peuvent être indicateurs que le capital articulaire de votre cheval est en train de diminuer. Ces signes sont ceux qu’on retrouve quand l’arthrose est en train de se développer.

Il peut s’agir de signes au niveau de l’articulation comme un gonflement, de la chaleur ou bien de la douleur à la manipulation. Plus généralement cette douleur peut se répercuter sur l’attitude général de votre cheval par un manque d’engagement, une diminution des performances, de la raideur ou bien une boiterie.

Comment protéger le capital articulaire de mon cheval ? Comment éviter l’arthrose ?

  • Monter votre cheval sur des sols adaptés : éviter les sols trop profonds qui vont fortement solliciter les tendons et à l’inverse les sols trop durs qui vont sur solliciter les articulations et les os.
  • Entretenir régulièrement les pieds de votre cheval : un parage régulier ou une ferrure adaptée permette de prévenir une dégradation de l’état des pieds. En effet, des pieds trop longs ou en mauvais états favorisent la surcharge de travail sur les articulations et donc la dégradation du capital articulaire. L’entretien régulier du pied permet aussi au maréchal de corriger les aplombs et de limiter la surcharge articulaire que peut entrainer un défaut d’aplomb.
  • Adapter l’alimentation de votre cheval : le surpoids est un facteur de risque qui augmente le poids et la charge sur les articulations et donc l’usure du cartilage.
  • Les compléments alimentaires peuvent permettre de nourrir le cartilage, c’est le cas d’Ekyflex Arthro, qui contient entre autres de la glucosamine, de la chondroïtine et du collagène. Il permet ainsi de conserver le caractère élastique et amortisseur du cartilage et donc la foulée de votre cheval.

Que faire quand le capital articulaire de mon cheval est entamé ?

Quand le capital articulaire de votre cheval est entamé il faut éviter que l’arthrose ne se développe trop rapidement.

Il existe plusieurs solutions :

  • Des solutions locales qui vont permettre de soulager l’articulation touchée. Il s’agit d’infiltration avec différents produits comme les corticoïdes, l’acide hyaluronique, l’irap, le prp, les cellules souches.
  • Des solutions par voie systémique vont permettre de soulager l’articulation touchée mais aussi les autres articulations atteintes. En effet, les chevaux ont rarement une seule articulation touchée et ont souvent une articulation principale mais aussi des articulations voisines qui vont avoir un capital articulaire dégradé. Dans ce cas votre vétérinaire pourra vous recommander des anti-inflammatoires ou bien des biphosphonates.
    Les biphosphonates agissent sur l’os et permettent d’empêcher les phénomènes de destruction ou de prolifération osseuse liés à l’arthrose.

Dans les autres éléments utilisables pour limiter la raideur, il existe des compléments alimentaires qui vont permettre de limiter l’installation de raideurs et conserver la souplesse de votre cheval. Il existe des compléments alimentaires à base d’harpagophytum comme l’Harpagyl. D’autres compléments alimentaires ont l’avantage de pouvoir être utilisé en concours, car non dopant, et de limiter l’apparition de raideurs, comme les compléments à base de Boswellia, de Saule blanc et de Quercétine. C’est le cas dans Ekyflex Nodolox.

N’hésitez pas demander conseil à votre vétérinaire.

Rejoignez l'équipe
Audevard

Vous souhaitez travailler chez AUDEVARD ? Trouvez chez nous un environnement dynamique, une équipe à taille humaine, des projets innovants, le tout dans une atmosphère conviviale !

Voir toutes nos offres

Contrôle de
contaminants dopants

Audevard

⚡ Votre navigateur est obslète ! ⚡

Mettez-le à jour pour voir ce site correctement.

Mettre à jour