Qu’est-ce que l’os ?

Les os du corps de votre cheval forment son squelette et ont plusieurs fonctions. Ils vont servir de support pour les muscles et vont permettre de former la charpente de l’ensemble du corps. Ils ont aussi un rôle de protection pour éviter que les organes fragiles soient exposés à des traumatismes directs.

Le meilleur exemple est le crane qui permet de protéger le cerveau. Ils ont aussi un rôle dans la formation de certaines cellules, comme les cellules sanguines.

Les os sont composés de protéines, de minéraux mais aussi de cellules vivantes. L’os est donc un organisme vivant et va être modifié au cours du temps. A savoir qu’il existe des différences de composition en fonction des différents os du corps : os plat (omoplate), os long (fémur)…

Qu’est-ce que le remodelage osseux ?

Le remodelage osseux est un mécanisme naturel qui se produit au niveau de l’os et qui permet de renouveler l’os.

Il peut être physiologique dans le cas du renouvellement d’une partie de l’os ou pathologique dans certaines situations comme l’ostéoporose ou l’arthrose.
Le remodelage se déroule en deux grandes phases :

  • Phase de destruction de l’ancien os ou de l’os abimé 
  • Phase de construction pour remplacer l’os supprimé

Ce renouvellement est plus important chez les jeunes chevaux. Chez les vieux chevaux il existe un déséquilibre entre la destruction de l’os ancien et la formation du nouvel os. La destruction est plus rapide que la formation, ce qui peut déboucher à l’ostéoporose. Dans ce cas l’os est plus fragile et le risque de fracture est augmentée.

Quel est le lien avec l’arthrose ?

Dans le cas de l’arthrose le remodelage osseux est pathologique. <br /> Les os en regard des articulations sont soumis à des fortes pressions lorsque votre cheval mobilise son corps ce qui va entrainer une inflammation localement. Le corps va répondre à cette inflammation en modifiant l’os par le remodelage osseux sauf que ce remodelage peut devenir excessif et entrainer :

  • De la destruction d’os utile pour l’articulation : ostéolyse.
  • De la formation d’os inutile pour l’articulation : ostéophyte.

La destruction et la formation excessives d’os vont avoir pour répercussion une articulation moins fonctionnelle car « déformée » par ces nouvelles formations osseuses. Cette déformation va entrainer des nouvelles contraintes au niveau des os et donc va découler sur une inflammation puis du remodelage : c’est un cercle vicieux (inflammation à remodelage à nouvelles contraintes osseuses à inflammation à remodelage…)

La destruction de l’os liée au remodelage osseux est un phénomène douloureux pour votre cheval, ce qui peut se traduire par une boiterie. L’ostéolyse et les ostéophytes peuvent être visibles sur des radiographies mais aussi invisibles lorsqu’il s’agit du début d’évolution de l’arthrose. Un cheval peut donc avoir un début d’arthrose et présenter de la douleur sans pour autant avoir des radiographies catastrophiques.

Il faut savoir que l’ensemble des chevaux vont développer de l’arthrose. Elle peut être minime et arriver en fin de vie, ce qui sera quasi sans répercussion. Mais dans la majorité des cas elle va se développer avec le temps et pourra entrainer de la raideur, une diminution des performances et même des boiteries. Les articulations les plus souvent touchés sont le pied (avec l’os naviculaire), les boulets, les jarrets, les vertèbres du dos…  

Comment limiter le remodelage osseux dans le cas de l’arthrose ?

Le remodelage osseux présent lors de l’arthrose est un processus dégénératif. C’est-à-dire qu’il est dû aux vieillissements des articulations. Ce vieillissement peut être accéléré si le cheval a des articulations imparfaites initialement ou tout simplement si l’utilisation du cheval entraine une accélération de ce phénomène. Un peu comme les sportifs qui ont plus rapidement des problèmes articulaires que les gens qui font moins de sport. On ne peut pas demander à un cheval d’arrêter de bouger et au contraire cela entrainerait d’autres problèmes : digestif, ankylose...

Il faut donc adapter l’exercice du cheval pour préserver ses articulations et limiter l’installation d’inflammation osseuse synonyme de remaniement osseux et donc d’aggravation de l’arthrose. Pour cela l’idéal est d’éviter de travailler sur des terrains durs qui vont augmenter les chocs. Le fait de bien échauffer votre cheval permet de limiter les mouvements violents sur un corps froid à l’origine de traumatisme. Après la séance, une douche froide ou un bain froid des membres (rivière, étang…) permet d’avoir un effet refroidissant et donc de faire redescendre l’inflammation des articulations de votre cheval. L’entretien des sabots de votre cheval a aussi son importance car il a une action directe sur les articulations. Il faut ainsi éviter les pieds longs et certains de type de parage ou ferrure permettent de soulage le cheval avec des atteintes articulaires.

Dans le cas où la douleur, liée à l’arthrose, est trop importante il est possible d’utiliser des traitements médicaux. Certains médicaments vont permettre de traiter l’inflammation mais n’auront pas d’effet sur le remaniement osseux, comme les anti-inflammatoire par voie orale ou les infiltrations comme les corticoïdes, le prp, l’irap ou les cellules souches. Il existe aussi des traitements qui vont agir directement sur le remaniement osseux comme les biphosphonates.

Votre vétérinaire pourra vous conseiller.

Rejoignez l'équipe
Audevard

Vous souhaitez travailler chez AUDEVARD ? Trouvez chez nous un environnement dynamique, une équipe à taille humaine, des projets innovants, le tout dans une atmosphère conviviale !

Voir toutes nos offres

Contrôle de
contaminants dopants

Audevard

⚡ Votre navigateur est obslète ! ⚡

Mettez-le à jour pour voir ce site correctement.

Mettre à jour