Les problèmes de dos sont aussi appelés dorsalgies. Ils sont fréquents chez le cheval. La dorsalgie peut être due à une pathologie osseuse qui touche la colonne vertébrale mais elle peut aussi être due à un travail inadapté ou une mauvaise position du dos chez le cheval.

Comment savoir si mon cheval à une dorsalgie ?

Pour savoir si votre cheval est dorsalgique, un élément très simple est de passer votre main sur son dos. Une réaction de douleur, type cheval qui se cambre, est signe d’un problème dorsal. Ces signes peuvent aussi se manifester au moment du pansage lorsque vous venez brosser le dos ou au moment de poser la selle sur le dos.

La dorsalgie peut aussi se caractériser au moment où vous montez sur votre cheval, il va coucher les oreilles se camper et va reculer ses postérieurs pour soulager son dos.

La dorsalgie peut aussi être moins évidente. Votre cheval peut ne pas présenter de douleurs lorsque vous lui touché le dos mais présentera une baisse de performance, de la raideur dans le travail ou même des comportements défensifs lors de certains exercices : raideur dans les courbes, refus à l’obstacle, ruade, saut de mouton.

La dorsalgie peut être diagnostiquée par votre vétérinaire lors de l’examen de votre cheval. Il va réaliser des tests de manipulation du dos qui obligent le cheval à contracter certains muscles et utiliser certaines articulations. Il pourra ainsi déceler des zones de douleurs ou des zones avec des contractures entraînant une diminution de la mobilité dorsale. Les vertèbres qui composent le rachis de votre cheval peuvent aussi être mises sous tensions en utilisant un surfaix et ainsi mettre en évidence une douleur dorsale. Le test avec le surfaix est souvent réalisé lors des visites d’achat pour dépister ou confirmer un problème de dos.

Quelles sont les différentes formes et causes de dorsalgie ?

Les dorsalgies peuvent avoir plusieurs origines. Il peut s’agir d’une atteinte des os de la colonne vertébrale de votre cheval. L’affection que l’on retrouve le plus souvent est le conflit des processus épineux. Les processus épineux sont des pointes qui se trouvent sur le dessus des vertèbres. Chaque vertèbre au niveau du dos en possède un. Ils ne sont pas censés se toucher entre eux.

Certains chevaux ont une conformation génétique qui fait que les processus épineux sont très proches. Le frottement de ces os les uns contre les autres entraine une douleur et une sclérose de l’os. La position de la tête et de l’encolure de votre cheval influe aussi sur la distance entre ces processus. Plus le cheval va avoir la tête haute et donc le dos creusé plus les processus épineux vont se rapprocher et donc potentiellement frotter les uns contre les autres.

Une autre atteinte, à l’origine d’une douleur au dos, est l’arthrose entre les vertèbres au niveau de leurs articulations. Le remodelage et le remaniement osseux causés par la destruction de l’os sont une source de douleur pour votre cheval. Ces atteintes osseuses peuvent être diagnostiquées avec un examen radiographique.

Au niveau du dos il existe un ligament qui vient passer au-dessus des vertèbres. Il s’agit du ligament supra épineux. Comme son nom l’indique il relit les processus supra épineux des vertèbres les uns avec les autres. Une inflammation de ce ligament peut entraîner une douleur dorsale pour votre cheval. Votre vétérinaire peut diagnostiquer cette atteinte du ligament en utilisant l’échographie.

La dorsalgie peut aussi avoir pour origine une douleur musculaire. L’inflammation des muscles est due à des positions pathologiques au travail, une intensité d’exercice inadaptée ou bien un manque d’échauffement.

Enfin il ne faut pas négliger que certaines douleurs dorsales sont une compensation d’autres éléments. Ainsi les chevaux avec de l’arthrose au niveau de membres postérieurs dans les jarrets, par exemple, sont souvent sujets à de la dorsalgie. Il s’agit ici d’une compensation du cheval pour essayer de soulager un problème articulaire au niveau des membres. Il existe des solutions permettant de traiter cette arthrose, certaines solutions vont avoir une action locale en traitant uniquement l’articulation touchée comme les infiltrations de corticoïdes, acide hyaluronique, prp, irap, cellules souches. D’autres solutions vont permettre de traiter l’ensemble des articulations touchées par l’arthrose comme les biphosphonates qui vont agir directement sur le remodelage osseux.

Comment traiter et comment prévenir les dorsalgies ?

Le traitement des dorsalgies peut permettre d’agir à différents endroits. Il existe des traitements qui vont permettre de soulager la douleur et d’autres qui vont permettre d’agir directement sur certains mécanismes de la pathologie comme le remodelage osseux par exemple.

Les traitements locaux vont consister à une administration de médicaments directement dans la zone touchée. L’injection de corticoïdes proche des articulations vertébrales ou des processus épineux touchés permet de soulager la douleur. Il est aussi possible de réaliser des injections directement dans la peau du dos, il s’agit de la mésothérapie.
Les traitements systémiques permettent de traiter l’ensemble des zones touchées dans le dos. On pourra utiliser des produits qui vont réduire la douleur comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Il existe aussi d’autres traitements non médicamenteux comme les ondes de chocs.
Certains compléments alimentaires peuvent aussi permettent de limiter les raideurs au niveau du dos. Les compléments alimentaires à base de Saule blanc, de Boswellia et de Quercetine comme l’Ekyflex Nodolox permettent de garder un dos souple et de limiter les raideurs dorsales.
L’ostéopathie ainsi que le stretching peuvent aussi permettre d’aider à la régulation des problèmes de dos lors de certaines dorsalgies. On peut aussi réaliser de massages du dos avant le travail pour préparer le corps à l’effort mais aussi après le travail pour relâcher les tensions. L’ekylaxyl peut être utilisé pour les massages du dos.

L’ensemble de ces éléments doivent être couplés à un exercice physique adapté permettant de soulager les douleurs et surtout de développer les muscles permettant de limiter l’apparitions des douleurs
La prévention des dorsalgies peut se faire par plusieurs éléments. Tout d’abord il est important d’avoir du matériel et une selle adaptée qui ne va pas créer des zones de tensions au niveau du dos.
Le travail au quotidien a aussi son importance, il faut adapter les exercices pour permettre de muscler le dos mais aussi la ceinture abdominale. L’échauffement ne doit pas être négligé car il permet à l’organisme de se préparer à l’effort et d’éviter un travail dans la contraction et la douleur. 

N'hésitez pas a demander conseil à votre vétérinaire.

Rejoignez l'équipe
Audevard

Vous souhaitez travailler chez AUDEVARD ? Trouvez chez nous un environnement dynamique, une équipe à taille humaine, des projets innovants, le tout dans une atmosphère conviviale !

Voir toutes nos offres

Contrôle de
contaminants dopants

Audevard

⚡ Votre navigateur est obslète ! ⚡

Mettez-le à jour pour voir ce site correctement.

Mettre à jour