De plus en plus d’études montrent que la santé du cheval est étroitement liée à la santé de sa flore intestinale. Si l’environnement, le mode de vie ou encore l’alimentation du cheval sont essentiels à son bon fonctionnement, on parle beaucoup de l’utilisation de probiotiques et prébiotiques pour optimiser les fonctions de ce microbiote. Nous vous proposons aujourd’hui un article sur ces probiotiques et prébiotiques pour comprendre ce qu’ils sont vraiment et comment les utiliser correctement et efficacement pour votre cheval.

Rappel sur le microbiote du cheval

Le microbiote est composé de bactéries, virus, champignons… très utiles à la digestion mais sont aussi impliqué dans d’autres fonctions comme l’immunité.

Comme nous l’avons expliqué dans notre article sur le fonctionnement du gros intestin, la digestion est liée à ce qu’on appelle le microbiote intestinal. 

Pour que le microbiote du cheval assure son rôle, il doit être le plus complet possible et se trouver dans un milieu bien particulier. En effet, les différents éléments du microbiote sont très sensibles au changement d’environnement et peuvent rapidement perdre en efficacité voire disparaitre.

De nombreux éléments peuvent perturber le microbiote, le stress, certains médicaments, une mauvaise alimentation…

C’est lorsque le microbiote est perturbé ou en prévention de certaines perturbations que les probiotiques et les prébiotiques peuvent être intéressants.

Quelle différence entre probiotique et prébiotiques ?

Vous vous en doutez, si les ces deux éléments ont des noms différents, c’est qu’ils n’agissent pas de la même façon.

Globalement, les probiotiques c’est des bactéries qu’on apporte pour reformer le microbiote et les prébiotiques c’est de « la nourriture » pour le microbiote.

Les probiotiques sont généralement des micro-organismes, type levures ou bactéries qui vont être utilisés pour réensemencer le microbiote. Ils peuvent être utilisés quand le microbiote a été « détruit » ou très abimé pour rapporter des éléments qui auraient disparus ou pour soutenir le microbiote lors des périodes « à risques ».

Les prébiotiques quant à eux sont généralement des sucres, comme les Fructo-Oligo Saccharides (FOS) et vont servir de nourriture aux « bonnes bactéries ». Leur utilisation va donc permettre de faire « grandir » ou de soutenir les populations bactériennes jouant un rôle important dans la digestion, l’immunité….

Quand utiliser les probiotiques et les prébiotiques ?

Les probiotiques et les prébiotiques peuvent être utilisés en prévention.

Dans le cas où vous soupçonnez un problème de microbiotique chez votre cheval, nous vous conseillons de prendre contact avec votre vétérinaire qui pourra vous proposer examens et des solutions adaptées à votre cheval.

En plus de cela, une alimentation équilibrée de votre cheval sera la première étape pour protéger le microbiote de votre cheval et il serait contreproductif de complémenter votre cheval avec des probiotiques ou des prébiotiques si l’alimentation de votre cheval est pauvre en fibre (essentielle à la bonne santé du microbiote)

En ce qui concerne l’utilisation des probiotiques et des prébiotiques en préventions, elle peut se faire dans de nombreuses situations :

  • Lorsque vous savez que votre cheval va subir une période de stress comme un transport, un changement d’écurie…
  • Après l’utilisation de certains médicaments comme les vermifuges ou les antibiotiques qui peuvent perturber le microbiote intestinal
  • Après une pathologie/une période de repos qui a pu entrainer du stress mais aussi un changement dans les habitudes de votre cheval
  • Au moment des changements d’alimentation, la mise à l’herbe ou le retour du pré par exemple, cela est bien sur à associer avec une transition progressive de l’alimentation
  • Pour les chevaux qui sortent en concours, cela permet de soutenir le microbiote face au stress des transport, des changements d’environnement mais permet aussi d’optimiser la digestion et donc l’assimilation des rations
  • Pour les chevaux à la reproduction, les probiotiques et prébiotiques permettent de soutenir le microbiote de la mère qui peut être perturbé par le poulinage mais permet également d’optimiser la qualité du lait

Vous pouvez trouver des produits comme le Bo Yea Sacc Ultra qui contiennent à la fois des probiotiques et des prébiotiques. Leur action est donc double et permet à la fois d’ensemencer la flore intestinale mais également de nourrir correctement le microbiote pour favoriser les « bonnes bactéries » utiles à l’organisme.

Il existe aussi des produits qui n’apportent « que » des probiotiques ou « que des prébiotiques ». L’utilisation seule de probiotique permet de soutenir le microbiote. L’utilisation seule des prébiotiques peut parfois être « inutile » voir même néfaste si le microbiote a été très perturbé et que les « bonnes bactéries » ne sont plus là. En effet si ils permettent de nourrir les bonnes bactéries, ils nourrissent également les « mauvaise bactéries » pouvant se trouver u niveau de l’intestin, attention donc à leur utilisation. 

Nous en avons terminé pour ce tour d’horizon sur les probiotiques et les prébiotiques. Vous l’aurez compris le microbiote de votre cheval est soumis à un équilibre fragile. Si vous avez des doutes sur la bonne gestion de l’alimentation de votre cheval ou si vous pensez que son microbiote peut être déséquilibré parlez-en à votre vétérinaire.

 

Si vous avez des questions sur les probiotiques et les prébiotiques, n’hésitez pas à venir nous les poser sur les réseaux sociaux.

Rejoignez l'équipe
Audevard

Vous souhaitez travailler chez AUDEVARD ? Trouvez chez nous un environnement dynamique, une équipe à taille humaine, des projets innovants, le tout dans une atmosphère conviviale !

Voir toutes nos offres

Contrôle de
contaminants dopants

Audevard

⚡ Votre navigateur est obslète ! ⚡

Mettez-le à jour pour voir ce site correctement.

Mettre à jour