L’hiver est la saison la plus compliquée pour la gestion des chevaux et d’autant plus pour les chevaux séniors. Le froid, l’humidité, les terrains profonds sont des contraintes auxquelles doit faire face votre vieux cheval. Nous vous proposons quelques conseils pour que cet hiver se passe au mieux.

L’humidité : l’ennemi numéro un de votre cheval âgé

La plus grande menace pour votre cheval senior est l’humidité associée au froid. Ainsi il est impératif que celui-ci ait un endroit ou se mettre à l’abri. Idéalement, il faudrait que cet abri soit paillé afin de pouvoir l’isoler du sol humide, et ainsi garder votre cheval au chaud. En effet, s’il se couche sur un sol assez froid et humide, il va dépenser de l’énergie pour maintenir sa température corporelle et donc s’affaiblir.

Pour les poneys ou les chevaux résistants et dont le poil hivernal est bien développé la couverture n’est pas une obligation. Cependant si votre vieux cheval a du mal à rester en état ou ne fait pas beaucoup de poils, l’utilisation d’une couverture imperméable (sans épaisseur) peut aider à le maintenir au sec. Si votre vieux cheval vit totalement au pré, pensez à vérifier régulièrement (idéalement tous les jours) qu’il n’y a pas de petites zones de blessures liées à la couverture ou que celle-ci est toujours bien ajustée. Retirer la couverture régulièrement pour inspecter les éventuelles blessures permet aussi d’aérer les poils et de vérifier que l’humidité ne s’installe pas sous la couverture.

Pas de pieds, pas de cheval : ça marche aussi pour le cheval à la retraite

Il est important que votre cheval soit vu régulièrement par votre maréchal ou votre pareur. Une attention particulière doit être portée aux pieds de votre cheval en hiver. En effet, par temps très humide, la corne peut s’abimer très vite et les pieds de votre cheval peuvent en souffrir. Nettoyer régulièrement les pieds, appliquer si nécessaire des produits pour hydrater ou protéger le pied.

Si le pied de votre cheval est en trop mauvais état vous pouvez envisager de faire une cure de Hoof Biotine qui grâce à l’association de Biotine, Méthionine et zinc permettra d’assainir le sabot, en favorisant une pousse de meilleure qualité.

Au-delà des pieds pensez à vérifier les membres de votre cheval. La gale de boue est souvent présente pour les chevaux vivant au pré en hiver. Pour limiter son apparition, un nettoyage régulier des paturons est essentiel afin de limiter la stagnation de l’humidité et le développement des croutes associées.

Enfin en s’occupant des membres de votre cheval vous pourrez « évaluer » l’état de ses articulations et prévoir en cas de raideur une cure d’Harpagophytum (Harpagyl). En cas de doute, votre vétérinaire pourra vous conseiller et aider à soutenir au mieux les articulations de votre vieux cheval si des traitements médicamenteux sont nécessaires.

Soignez l’alimentation de votre vieux cheval

Avec le froid, les besoins énergétiques de votre cheval senior peuvent augmenter légèrement. N’hésitez pas à lui apporter un petit complément en plus foin si cela est nécessaire.

Comme tout au long de l’année ne négligez pas les besoins en minéraux, oligo-éléments et vitamines, et apporter un complément minéral et vitaminé adapté à votre cheval même s’il est à la retraite. Le complément alimentaire Bonutron Senior a été spécifiquement conçu pour les chevaux âgés et permet de complémenter l’alimentation classique mais aussi d’apporter certains éléments pour la digestion et les raideurs.

Attention également à l’eau qui peut parfois geler à cause des faibles températures. Même s’il fait froid, votre vieux cheval peut avoir une consommation importante d’eau, surtout si son régime est très riche en foin (donc sec).

Ne négligez pas les autres soins

  • Vaccination : vérifiez que les vaccins de votre cheval sont bien à jour, car l’immunité de votre vieux cheval peut être un peu moins performante.
  • Vermifuge : les vermifuges doivent être aussi vérifiés et adaptés à l’environnement de vie de votre vieux cheval. Dans l’idéal les vermifuges doivent être administrés avant le début de l’hiver.
  • Respiration : pour certains chevaux, un régime principalement composé de foin peut poser des problèmes au niveau respiratoire. Il n’est pas rare de voir les chevaux passer la journée à manger du foin, parfois même la tête plongée dans le râtelier. Si votre vieux cheval souffre de problèmes respiratoires, vous pouvez par exemple mouiller le foin pour fixer au maximum la poussière et éviter son inhalation par votre cheval. Il existe aussi des compléments alimentaires comme le Balsamic Control  qui vont permettre de soulager votre cheval lors des périodes à risque comme celle-ci.
  • Raideur et arthrose : nous avions abordé dans un précédant article les raideurs articulaires du vieux cheval, et en effet l’arthrose reste la pathologie la plus fréquente chez les vieux chevaux. Pour ne pas rentrer dans le cercle vicieux où votre vieux cheval ne bouge plus car il est trop raide, donc ne peut plus se déplacer correctement pour aller manger, boire ou se mettre à l’abri, vous pouvez l’aider grâce à des compléments alimentaires comme l’Harpagyl. Encore une fois, votre vétérinaire sera le plus à même de proposer un protocole pour soutenir votre vieux cheval qu’il soit toujours en activité, à la retraite ou pré retraite.

Voilà pour ce petit tour d’horizon des petites choses que vous pouvez faire pour aider votre vieux cheval à passer l’hiver en toute sérénité. Si vous avez des questions n’hésitez pas à nous les poser sur nos différents réseaux sociaux.

Rejoignez l'équipe
Audevard

Vous souhaitez travailler chez AUDEVARD ? Trouvez chez nous un environnement dynamique, une équipe à taille humaine, des projets innovants, le tout dans une atmosphère conviviale !

Voir toutes nos offres

Contrôle de
contaminants dopants

Audevard

⚡ Votre navigateur est obslète ! ⚡

Mettez-le à jour pour voir ce site correctement.

Mettre à jour