Votre cheval est un herbivore mais savez-vous comment fonctionne sa digestion ? Nous vous proposons de mieux comprendre celle-ci, en s’intéressant de plus près aux 3 organes clés que sont l’estomac, l’intestin grêle et le gros intestin. Pour cette première partie, focus sur l’estomac.

Comment fonctionne l’estomac de votre cheval ?

L’estomac représente environ 8% du tube digestif total de votre cheval, et son volume est entre 8 et 15L (environ la contenance du seau avec lequel vous nourrissez votre cheval).

Cet estomac est divisé en 2 parties :
• La partie glandulaire : le « bas » de l’estomac est le site de production de l’acide gastrique. C’est une zone où la paroi est relativement bien protégée face aux multiples agressions.
• La partie squameuse : le « haut » de l’estomac est plus sensible aux diverses perturbations mais ne produit pas d’acide gastrique.

Tout au long de la journée (et de la nuit) qu’il mange ou non, votre cheval va produire des sécrétions, de 25 à 50L par jour. Ces sécrétions sont très acides, et c’est elles qui vont permettre de débuter la digestion.
En effet, au niveau de l’estomac se produit une digestion dite enzymatique, c’est-à-dire que de petites molécules (des enzymes) vont venir digérer les concentrés. Au niveau de l’estomac, les fourrages ne sont pas digérés.

A ce stade-là, il n’y a pas d’absorption de nutriments.

Quelles recommandations alimentaires pour votre cheval ?

Les pratiques alimentaires vont jouer un rôle dans la bonne santé de l’estomac, voici les principales recommandations alimentaires pour garder votre cheval en forme.

• Limiter les quantités d’amidon par repas
Lors de la digestion des concentrés au niveau de l’estomac, les enzymes qui dégradent l’amidon vont notamment produire de l’acide.  Si on apporte une petite quantité d’amidon cette acidité ne posera pas de problème mais avec un repas très riche en amidon cette forte concentration en acide peut conduire à des problèmes comme les ulcères gastrique.

• Limiter les gros repas de concentrés
Au niveau de la bouche, votre cheval va saliver pour humidifier ses aliments mais la salive va aussi jouer un rôle tampon au niveau de l’estomac. Pour mieux comprendre, imaginez que vous buvez du jus de citron, si vous souhaitez le rendre moins fort vous ajoutez de l’eau, ici l’eau joue le rôle de tampon.
La salive va donc servir de tampon. Cependant, les quantités produites vont être très différentes entre les types d’aliments, ainsi pour 1kg de foin mangé votre cheval va produire 4L de salive contre seulement 1L de salive produite pour 1Kg de granulés.
Avec un gros repas de granulés, l’estomac va donc beaucoup se remplir et le « niveau » d’acide va alors augmenter pouvant atteindre la zone non protégée qui se retrouve alors exposée à de fortes acidités (d’autant plus si le concentré est riche en amidon) et donc des ulcères gastriques.

• Mettre le fourrage avant les grains
On entend souvent que le fourrage pousse le granulé vers la sortie. Dans la réalité, lorsque l’estomac de votre cheval est rempli, il va se vider automatiquement. Si le foin est distribué après le granulé, il va remplir l’estomac et entraîner sa vidange alors que les granulés ne sont pas encore digérés. A l’inverse si les granulés sont distribués après le foin. Le foin sera vidangé en premier les granulés auront le temps d’être digéré.  
En plus de faire perdre du granulé qui ne sera pas valorisé, nous verrons dans un prochain article les conséquences que cela peut avoir sur l’intestin grêle, puis le gros intestin.

• Eviter de laisser le cheval à jeun trop longtemps
Si votre cheval est laissé longtemps à jeun, il va produire de l’acide gastrique qui ne sera pas utilisé et cela risque d’endommager la paroi de l’estomac, donc des ulcères gastriques. Voilà pourquoi il est recommandé que votre cheval ait toujours du foin à disposition, même la nuit, car votre cheval mange aussi la nuit.

Les astuces supplémentaires pour l’alimentation de votre cheval

En plus des recommandations alimentaires, quelques petites astuces peuvent permettre de limiter l’inconfort de votre cheval au niveau de l’estomac :

• Eviter le travail juste après un repas de grain, en effet tout le bol alimentaire présent dans l’estomac va alors être « balloté » pouvant gêner le cheval, mais également fragiliser la partie supérieure non protégée
• Limiter le stress, il a été montré que le stress est un facteur qui augmente les risques des ulcères au niveau de l’estomac
• Si votre cheval souffre d’inconfort gastrique, vous pouvez lui donner des compléments alimentaires comme lEkygard qui vont permettre de soutenir l’estomac et de limiter ses désagréments.

Voici donc la fin de la première partie de notre série, la prochaine fois nous nous intéresserons à l’intestin grêle.

Rejoignez l'équipe
Audevard

Vous souhaitez travailler chez AUDEVARD ? Trouvez chez nous un environnement dynamique, une équipe à taille humaine, des projets innovants, le tout dans une atmosphère conviviale !

Voir toutes nos offres

Contrôle de
contaminants dopants

Audevard

⚡ Votre navigateur est obslète ! ⚡

Mettez-le à jour pour voir ce site correctement.

Mettre à jour