Vous avez peut-être déjà lu nos articles concernant la respiration de votre cheval et nos conseils si votre cheval tousse. Aujourd’hui nous vous proposons de faire un focus sur la nébulisation. Si cette technique est de plus en plus utilisée pour prendre soin des voies respiratoires des chevaux au quotidien, il n’est pas toujours facile de comprendre son utilité. On vous propose de faire le point sur cette technique.

Petit rappel sur la respiration du cheval

Nous avons présenté plus en détail l’appareil respiratoire de votre cheval dans un précédent article.

C’est grâce a ses voies aérifères (naseaux, larynx, poumons…) que votre cheval respire et ce de façon extrêmement importante. Son cycle respiratoire (inspiration + expiration) est d’environ 10 à 12 cycles respiratoires par minute au repos. Dans ce cas-là, il n’aura pas forcément besoin de la surface totale de ses poumons pour alimenter tout son organisme. En revanche, lorsque le cheval est mis à l’effort, il va avoir besoin de toute la place disponible dans ses poumons, et plus particulièrement de toute la surface d’échange possible au niveau des alvéoles.

Si les échanges se font mal, que les poumons ne peuvent pas accueillir suffisamment d’air ou que les voies aérifères sont « agressées », votre cheval va probablement avoir des difficultés au travail, les muscles n’étant notamment pas assez oxygénés, mais peut aussi présenter d’autres symptômes comme de la toux ou des bruits anormaux.

Comme vous l’avez compris, si l’appareil respiratoire de votre cheval est incroyablement développé, il n’en reste pas moins fragile. De nombreuses pathologies comme l’emphysème, des maladies inflammatoires des voies respiratoires ou des infections pulmonaires peuvent diminuer ses capacités respiratoires.

Principe de la nébulisation chez le cheval

Lorsque l’arbre respiratoire de votre cheval est atteint, des solutions médicamenteuses existent et un traitement de l’environnement (diminution de la poussière…) est souvent nécessaire. Que votre cheval souffre d’une pathologie respiratoire ou que vous souhaitiez simplement prévenir ces pathologies, notamment lors des périodes à risques, la nébulisation peut être une solution.

La nébulisation consiste à transformer un liquide en un nuage de particules très fines et de le faire inhaler au cheval. Cela est possible grâce à un appareil appelé nébuliseur (ou nébulisateur). Celui-ci va être équipé d’un masque, qui va être mis sur le nez du cheval, mais aussi d’un moteur qui va transformer le liquide en fines particules et les envoyer dans le masque. Les particules alors en suspension dans l’air, seront inhalées par le cheval, et suivront le chemin « classique » de la respiration. Si les particules sont très fines, leur taille peut quand même varier. Plus elles seront petites et plus elles iront « loin » dans les voies aérifères, parfois même jusqu’aux alvéoles pulmonaires.

Vous l’aurez compris, l’un des gros avantages de la nébulisation est sa précision. En effet, contrairement à des médicaments administrés par voies générale, elle peut être utilisée avec des médicaments à forte dose, sur une longue durée et en limitant les effets secondaires (troubles digestifs, problèmes rénaux …). En effet, le produit va avoir une action qui se limitera quasi uniquement aux poumons et ne circulera que peu dans l’ensemble de l’organisme.

Qu’est-ce qu’on nébulise ?

Généralement, les produits qui sont utilisés pour la nébulisation sont sous forme liquide. Ensuite en fonction des besoins du cheval et du besoin de nébulisation, les produits peuvent être de différents types.

Il peut s’agir tout « simplement » de sérum physiologique, qui a de bonnes propriétés expectorantes (qui dégage bien les bronches).

Le produit peut aussi être un médicament et son type sera encore une fois dépendant de la raison de l’utilisation de la nébulisation pour votre cheval. Il peut ainsi s’agir d’un bronchodilatateur, de corticostéroïdes, d’antibiotiques ou même d’antifongique.  

Enfin, vous pouvez aujourd’hui trouvez des produits non médicamenteux à base d’extraits de plantes ou d’huiles essentielles (eucalyptus, thym…) qui sont utilisable dans les nébuliseurs. Ils permettent d’assurer un bien être des chevaux sensibles au niveau respiratoire au quotidien, sans utiliser nécessairement des produits médicamenteux. Le gros avantage de ses produits et également qu’ils ne sont pas dopant et peuvent donc être utilisé à l’approche ou même pendant les compétitions si besoin.

Voilà pour ce point sur la nébulisation chez le cheval. Bien sûr si votre cheval à des problèmes respiratoire, il est essentiel de consulter votre vétérinaire et d’adapter à la fois le traitement au problème mais aussi de bien gérer l’environnement du cheval (éviter la poussière…). La nébulisation est un outil permettant d’apporter du confort au quotidien pour le cheval

Si vous avez des questions n’hésitez pas à nous les poser sur nos réseaux sociaux.

Rejoignez l'équipe
Audevard

Vous souhaitez travailler chez AUDEVARD ? Trouvez chez nous un environnement dynamique, une équipe à taille humaine, des projets innovants, le tout dans une atmosphère conviviale !

Voir toutes nos offres

Contrôle de
contaminants dopants

Audevard

⚡ Votre navigateur est obslète ! ⚡

Mettez-le à jour pour voir ce site correctement.

Mettre à jour