Cet espace vous permet de suivre l'actualité AUDEVARD : nos nouveautés, notre TEAM , nos évènements...

 

 

 

Voir les anciennes actualités

<- Voir toute l'actualité

Audevard, partenaire du partage des connaissances.

 

Retour sur 3 ans de congrès en Europe et aux USA.

 

 

 

 

Le 17/08/2017

 

 

 

Audevard a assisté à plus de 30 congrès en 3 ans en Europe et aux Etats-Unis. Quelques point-clés applicables au quotidien par le praticien vétérinaire équin se dégagent.

 

 

Sophie Wilford, Veterinary Advisor Europe and ROW chez le Laboratoire Audevard vous fait part de quelques-uns des sujets forts abordés lors des congrès vétérinaires équins majeurs sur les 3 dernières années.

 

 

La recherche fondamentale constitue une partie non-négligeable du contenu des congrès. La liste de terrains de recherches chez le cheval est non-exhaustive : l’endocrinologie (syndrome métabolique et PPID), la cardiologie, la vaccinologie et la parasitologie sont des thèmes récurrents.

 

De multiples études voient également le jour grâce aux avancées et à la démocratisation des techniques d’imagerie : scanner et IRM ainsi que les différents dispositifs d’analyse biomécanique qui permettent des interprétations objectives de la boiterie.  Des éléments qui mèneront sous peu à des applications concrètes pour le praticien.

 

 

Les pathologies respiratoires du cheval ont elles aussi subi une évolution récente discutée lors des congrès.

 

Une des références dans le milieu, Laurent Couëtil (DVM, PhD, DACVIM) a présenté à plusieurs reprises (ACVIM 2016 et 2017, WEAS 2017) les éléments clés du nouveau consensus autour de la terminologie d’asthme du cheval. Celle-ci est de nouveau d’actualité et englobe l’IAD (Inflammatory Airway Disease) et de RAO (Respiratory Airway Obstruction) sous le même chapeau et non plus comme deux entités complétement différentes. Ceci provient de certaines similitudes identifiées avec l’humaine et des ressemblances entre les signes cliniques des deux pathologies.

 

 

Les ulcères gastriques restent un sujet très présent dans les congrès (ECEIM 2014, 2015 et 2016 ; ACVIM 2015 et 2016) depuis les multiples études menées par Ben Sykes (BSc BVMS MS Dip ACVIM Dip ECEIM MBA) lors de son PhD qui ont abouti à un ‘consensus’ en 2014 (ECEIM, Prague 2014) différenciant deux entités cliniques différentes : les ulcères de la zone squameuse et les ulcères de la zone glandulaire ainsi qu’une approche thérapeutique différente.

 

Néanmoins beaucoup de choses sont encore à élucider et restent au stade de l’hypothèse, notamment la physiopathologie complète des ulcères de la zone glandulaire. Des données intéressantes à l’ACVIM 2017 ont illustré les avantages d’une suppression d’acidité constante et de longue durée dans les ulcères glandulaires.

 

A noter, qu’à l’heure actuelle et au vu de cette différenciation entre les deux catégories, il semble pertinent de systématiser la gastroscopie pour pouvoir adapter son approche thérapeutique au mieux. 

 

 

Le microbiome intestinal du cheval, au même titre que les autres espèces, prend une place grandissante dans les forums scientifiques (ECEIM 2016, ACVIM 2016 et 2017, BEVA 2016). Le séquençage des différents phylums et classes chez le cheval sain a été complètement établi et différentes études démontrent l’impact que l’environnement peut avoir sur ce milieu.

 

Ainsi, il est pertinent d’intégrer la nutrition, la transfaunation et les pré/probiotiques dans notre arsenal thérapeutique et d’intégrer des questions sur la ration lors de la prise d’historique lors d’une consultation.

 

 

Les pathologies osseuses font également partie intégrante des sujets abordés dans les congrès d’orthopédie, leur compréhension continue de progresser. Les biphosphonates, étant les seuls inhibiteurs de la résorption osseuse validés chez le cheval, font l’objet de discussions récurrentes. De nombreux intervenant en font l’état des lieux (BEVA 2016, Sports horse Congress 2017 du Jumping d’Amsterdam, BEVA 2017) et illustrent la pertinence d’utiliser ces molécules de manière raisonnée pour obtenir les meilleurs résultats.

 

Pour avancer dans la définition d’une utilisation raisonnée et donc des meilleurs « stades » auxquels utiliser le Tiludronate, nous profitons de ce focus pour vous rappeler l’enquête Européenne en cours. Merci de prendre le temps d’y répondre, cela ne vous prendra que 2 minutes et nous partagerons avec vous les grandes tendances qui en ressortent.

 

 

Enfin, deux thématiques importantes prennent de plus en plus de place dans les auditoriums lors de ces rencontres : bien-être du praticien ainsi que le business management au sein de l’entreprise vétérinaire.

 

Par exemple, lors de L’ACVIM 2017, Dr Mark Stetter, Doyen du Collège vétérinaire et biomedical du Colorado state University mais aussi ancien Directeur des opérations animales pour Walt Disney Company nous interpellait sur les valeurs apprises et appliquées qui lui ont permis d’être un meilleur manager et leader au cours de sa carrière. Un témoignage passionnant contenant des éléments applicables dans leur pratique journalière par chacun d’entre nous.

 

Vetfutur France met d’ailleurs la main à la patte et s’engage à apporter des solutions à ces problématiques avec l’aide des remontées terrains des vétérinaires français et grâce au partage d’informations à l’international. Audevard très concernées par l’avenir de la profession, nos équipes vétérinaires assistaient d’ailleurs à la dernière réunion.

 

 

Les différents congrès font de plus en plus appel à un pool international de spécialistes ce qui en retour diversifie les participants et facilite largement le partage de connaissances et l’avancée de la science. Une belle démarche progressiste qui ne demande qu’à être adoptée par tous !  Vous pourrez d’ailleurs nous retrouver au stand 223 au BEVA 2017 qui aura lieu à Liverpool du 13 au 16 septembre.

 

 

Et pour suivre au plus près notre actualité, pensez à vous abonner à nos réseaux sociaux !

 

 

 

  


Contrôles des contaminants dopants

 Consulter les rapports d'analyse

Lot n°:


Mode d'emploi

Zoom sur un
thème



La « pousse », souvent appelée RAO ou « emphysème » chez le cheval, est aujourd’hui considérée comme une forme d’asthme du cheval.

Actualité



Gwendolen Fer rejoint la TEAM Audevard !

Zoom sur un
produit



Du nouveau dans notre gamme comportement Confidence EQ

X

Espace professionnel

Ayants droit de la santé équine,
accédez à des informations scientifiques,
des liens utiles et des outils spécialement conçus pour vous.

Identifiant :

Mot de passe :

S'inscrire Mot de passe perdu ?

Espace sécurisé

Renseignez ici les informations nécessaires à la bonne gestion de votre compte suite au changement des conditions d’achat